La division parcelaire est processus qui consiste à diviser une parcelle de terrain en un certain nombre de lots plus petits en superficie. Le nombre de lots résultants est limité par le plan réglementaire respectif, en fonction de la superficie minimale de propriété.

Étapes de la subdivision

La première étape consiste en la demande que le propriétaire doit faire en présentant un dossier de demande de lotissement (qui devrait idéalement être préparé par un architecte)
Dans le cas où ce document n’existe pas, un levé topographique doit être effectué afin de déterminer les dimensions de la propriété, qui doivent coïncider avec les informations cadastrales existantes dans la municipalité. En outre, il faut joindre un certificat de propriété actuelle de la propriété, une déclaration sous serment du propriétaire, un certificat d’évaluation fiscale en vigueur à la date de la demande et un certificat d’information préalable.
Une fois que le dossier a été soumis au service des travaux municipaux, celui-ci disposera d’un délai de 30 jours civils pour vérifier les dossiers accompagnés.
Une fois le délai de 30 jours écoulé, la direction des travaux municipaux doit émettre une résolution d’exemption, dans laquelle elle peut approuver, rejeter ou faire des observations sur la demande.

Avantages de la division parcelaire

La division parcelaire peut présenter de nombreux avantages, notamment celui d’offrir au propriétaire du terrain à la fois des bénéfices accrus et une plus grande souplesse.

Davantage de terrains peuvent signifier davantage d’argent

Selon la situation et les conditions du marché local, vous pouvez souvent augmenter la valeur totale d’une parcelle de terre en la subdivisant en plus petits morceaux. Les parcelles sont ensuite vendus à un ou plusieurs acheteurs. En substance, grâce à la subdivision, les parties peuvent avoir plus de valeur que l’ensemble.

Conservez une partie de la terre pour vous-même

Les propriétaires peuvent à la fois encaisser une partie du terrain vacant et rester sur place pour le reste. En conservant une partie de leur terrain, ils peuvent donner à cette propriété le temps de prendre de la valeur à mesure que le terrain subdivisé environnant se développe.

Augmenter la commercialisation

En outre, les propriétaires fonciers peuvent trouver plus facilement des acheteurs pour des parcelles subdivisées plus petites et plus abordables qu’une seule grande parcelle de terre. Essayez de comprendre les besoins du marché. Ce qui permet à l’acheteur d’économiser le temps, les efforts et les risques qu’il aurait à faire lui-même.

Plus petit peut être plus simple

S’il s’agit de subdiviser un seul lot en deux ou trois lots résidentiels, vous pourrez peut-être régler ce problème en travaillant avec quelques professionnels de l’immobilier qui vous aideront dans le processus. Faites preuve de minutie lors de la vérification préalable et de la planification afin de pouvoir évaluer si la division parcelaire est réalisable et s’il est financièrement judicieux.